image_author__MINERVIEWS
Par MINERVIEWS
83 articles
2 janv. · 2 mn à lire
Partager cet article :

LE SPORT COMME MOYEN D’AFFIRMATION DE LA SLOVENIE SUR LA SCENE INTERNATIONALE

La Slovénie, membre de l’Union européenne depuis 2004, reste un pays méconnu. Toutefois, elle connaît un rayonnement à l’international grâce aux exploits de ses sportifs. Ils sont les ambassadeurs de la Slovénie à travers le monde.

La Slovénie, membre de l’Union européenne depuis 2004, reste un pays méconnu. Toutefois, elle connaît un rayonnement à l’international grâce aux exploits de ses sportifs. Ils sont les ambassadeurs de la Slovénie à travers le monde.  

Célébré comme fête nationale, le 25 juin 1991 marque la signature de l’indépendance de la Slovénie. La présence de Léon Stukelj, figure sportive nationale majeure du début du XXe siècle, lors de cet évènement, souligne l’importance du sport comme ciment identitaire du pays.

Aujourd’hui, les drapeaux slovènes sont légion sur de tout autres terrains, à l’internationale. Le long des routes du Tour de France, les supporters battent pavillon. Leur champion, Tadej Pogacar, double vainqueur de la compétition (2020 et 2021), est le fier représentant d’une génération dorée pour le cyclisme et le sport slovène. Un succès qui a promu ce petit pays au sommet de la hiérarchie mondiale. 

De l’autre côté de l’Atlantique, la trajectoire de Luka Doncic est tout aussi prodigieuse. Ce basketteur slovène, âgé de 23 ans, est d’ores et déjà considéré comme une icône de son pays. Joueur de l’équipe des Dallas Mavericks en NBA aux Etats-Unis, il a également remporté le championnat d’Europe avec la Slovénie en 2017.

 

Alors comment expliquer ce rayonnement mondial de la Slovénie au travers de ses sportifs ?

Premièrement, il faut souligner un héritage important sur la place de l’activité sportive dans la société slovène. Depuis 1981, alors que le pays est encore sous l’égide de la Yougoslavie, un système centralisé a été mis en place, basé sur  des tests d’aptitude sportive des élèves du pays. Ce programme, nommé « SLOfit », fait figure d’indicateur de santé publique, mais également de repérage de potentiels futurs sportifs prometteurs. Une singularité nationale qui permet de valoriser le sport, dans un pays avec seulement un peu plus de deux millions d’habitants

Ainsi, le sport est ancré dès le plus jeune âge dans le quotidien des slovènes, et s’interconnecte avec d’autres facteurs faisant la réputation de la Slovénie, dont la santé publique et le rapport à la nature.

Le rayonnement international offert par les résultats des sportifs slovènes est en effet converti par le ministère du tourisme comme un outil de promotion du pays. Une ode à la santé prolongée chaque 23 septembre, avec la Journée du Sport, une initiative unique en Europe.

 

Primož Roglič à l'arrivée de la 20e étape du Tour d'Italie 2023, devant une foule immense de supporters slovènes / Stuart Franklin / Getty imagesPrimož Roglič à l'arrivée de la 20e étape du Tour d'Italie 2023, devant une foule immense de supporters slovènes / Stuart Franklin / Getty images

Tadej Pogacar et Primoz Roglic, les deux champions cyclistes slovènes, sont même à l’affiche d’un spot publicitaire de l’office du tourisme slovène, promouvant les vertus de ce territoire préservé. 

Borut Pahor, président slovène de 2012 à 2022, envisageait le sport comme une aubaine pour la nation : « Nos athlètes ont apporté une énorme contribution à notre réputation internationale ». Le sport est alors un outil de diplomatie à part entière, devenant le premier relai à l’international des valeurs portées par la Slovénie. 

De nombreux pays usent du soft power afin de renforcer leur légitimité au cœur de la sphère internationale ; en Slovénie, le sport en est le principal fondement. 

Le sport en Slovénie est également un vecteur d’unité, alors que des tensions ont eu tendance à s’installer dans la société, notamment sous le gouvernement de Janez Jansa. Une situation qui a abouti, en 2021, à une publication par le Parlement Européen d’une résolution, faisant part des inquiétudes concernant « le niveau du débat public, ainsi que le climat d’hostilité et de polarisation profonde en Slovénie ». Néanmoins, en 2022, le gouvernement de Janez Jansa a été battu aux élections législatives par Robert Golob, leader d’un parti écologiste d’opposition. Ce dernier est revenu sur plusieurs décisions clivantes de son prédécesseur, apaisant par conséquent le climat politique. 

 

Par Bastien Guillon-Durbin


Pour aller plus loin sur notre dossier du mois consacré au sport, consultez les articles de nos rubriques Société et Culture sur notre blog.

Suivez MINERVIEWS